• Caroline Guette-Marsac

Le jardin personnel d'André Eve à Pithiviers (Loiret 45)

Qui aime les jardins anglais, les romantiques jardins de vivaces sera forcément ébloui.e par le jardin personnel d'André Eve, et cela même en dehors de la saison de floraison des rosiers.


Petit bout de terrain de quelques 1 500 m², perdu au beau milieu de la ville, il est à l'image même du "petit écrin de verdure" dont bon nombre d'entre nous rêve.


Mais avant de vous faire découvrir en images le jardin personnel d'André Eve, quelques mots sur le créateur de ce jardin...




Qui était André Eve ?


Né en 1931 en région parisienne, André Eve est arrivé à Pithiviers en 1958, pour reprendre les établissements Robichon, entreprise de paysage spécialisée dans la création de roses.

Rosiériste passionné, il a créé au fil des années un très grand nombre de roses, notamment les variétés 'Sylvie Vartan', 'Prestige de Bellegarde', 'Rose des blés', 'Carla Fineschi', 'L’Auberge de l’Ill', et le rosier liane, 'Suzon'.

Fervent défenseur des variétés anciennes, il s'est également attaché à remettre les roses anciennes sur le devant de la scène.


Dans ses jardins, André Eve a toujours associé les rosiers à des vivaces qu’il qualifiait de "meilleures compagnes", ainsi qu’à des clématites et des iris, traçant des allées tout en rondeurs, empêchant de découvrir l’ensemble du jardin en un seul coup d’œil mais obligeant le visiteur à déambuler dans un parcours sinueux et plein de charmes.



André Eve et ses roses bénéficient d'une renommée internationale.

Aujourd'hui, quelques années années après sa mort (en 2015), une association de bénévoles continue à donner vie au jardin personnel d'André Eve.


(Les étiquetages des plantes ne sont pas toujours fiables... mais ils prouvent une chose : un jardin est un espace de vie, toujours en pleine mutation. Les plantes vont et viennent à leur convenance, les étiquettes, elles, restent statiques...).


Une visite en images


Tel.le Alice franchissant le miroir de sa chambre pour entrer dans le Pays des Merveilles, on accède au jardin d'André Eve par un étroit passage entre deux murs gigantesques pour découvrir un univers insoupçonné depuis la rue. Ilôt de verdures et de vies, la réalité de la ville toute proche est vite oubliée, effacée comme par enchantement.



Les premiers pas dans le jardin donnent accès à une cour pavée, profitant de l'ombre d'un vieux tilleul. Hydrangea, rosiers grimpants, vivaces variées, grandes poteries constituent un agréable accueil dans le jardin, un bel espace de transition avant de découvrir pleinement la richesse du jardin, encore partiellement dissimulée aux regards par une verrière.



A l'ombre du grand tilleul, un joli espace est ménagé dans la verdure pour accueillir une table et quelques chaises, promesses de beaux moments de convivialité. Nul besoin de terrasse sophistiquée, le cadre végétal crée une ambiance incomparable.



La conception paysagère fait rapidement oublier l'étirement tout en longueur de la parcelle (17 mètres de large pour une longueur totale de 79 mètres) : les cheminements enlacés dans des massifs richement plantés et fleuris élargissent et démultiplient savamment l'espace.




La grande diversité des végétaux mis en scène (arbres, arbustes, vivaces, graminées, fougères, bulbes) fait que, même en dehors de la folle période de floraison des rosiers (point de départ de ce jardin, ne l'oublions pas !), le jardin conserve une attractivité incroyable.


Asters, rudbéckias, heuchères, pimprenelles, anémones, sédums, etc. subjuguent humains et insectes.


En périphérie du jardin, des tonnelles ombragées encadrent la promenade et offrent une ambiance très différente et plus confidentielle.

(photographies : C. Guette-Marsac / Rouge Pivoine Paysagiste)




Nous avons réalisé cette visite mi-septembre... et nous n'avons qu'une hâte : revenir au printemps prochain pour admirer les rosiers en fleurs. On ne choisit pas toujours le moment où l'on rencontre un jardin... mais on choisit le moment où on revient !



Pour visiter le jardin


28 Fbg d'Orléans

45300 Pithiviers

https://amisdandreeve.fr/visites-du-jardin/


Visite payante, sur rendez-vous entre mai et septembre (possibilité de réserver en ligne).



Pour poursuivre votre visite


Si vous avez un peu de temps devant vous, vous pouvez poursuivre votre visite avec le jardin d'Igor et Tamara à Saclas, à une trentaine de minutes en voiture de Pithiviers.


Sur votre passage, vous trouverez également les cressonnières de Méréville pour vous approvisionner en cresson bio ! Une halte très sympathique !