• Caroline Guette-Marsac

Le pin parasol emblématique de Clisson sauvé par le sculpteur Jean-François Buisson

Qui se balade dans les rues de Clisson (en Loire-Atlantique) aura forcément remarqué, admiré le superbe pin parasol de la rue de la Collégiale : prenant racine au pied de l'église, son tronc s'est incliné au fur et à mesure du temps entre les bâtiments à la recherche de la lumière, il surplombe la route pour venir dominer les toitures environnantes.


Depuis quelques années, embarqué par son poids décentré, il menaçait les structures environnantes : le mur sur lequel il est installé a commencé à se fissurer et la chaussée située en contrebas s'est soulevée par endroits. Des câbles ont bien été installés pour retenir le végétal mais ils ne suffisaient plus à le maintenir.


L'attachement des clissonnais.e.s à leur arbre les a amené.e.s à imaginer des solutions pérennes. Le sculpteur bordelais Jean-François Buisson a ainsi été sollicité pour réaliser une structure en métal capable de soutenir le pin. Composée de feuilles d’acier découpées et travaillées, parfois colorées, la sculpture prend place sous le tronc du pin et sur le mur sous-jacent.


Jean-François Buisson est bien connu à Clisson : il a déjà réalisé différentes sculptures pour le festival du Hellfest. La sculpture soutenant le pin penché de Clisson a d'ailleurs été offerte par l’équipe du festival de métal à la ville de Clisson.

(L’œuvre vient d'être achevée ce vendredi 22 octobre 2021).



Un bel exemple de cohabitation entre les activités humaines et le patrimoine arboré... comme on aimerait en voir plus souvent !

Clisson fait décidément preuve d'une belle ouverture d'esprit, à tous points de vue !




(photographies : C. Guette-Marsac)