• Caroline Guette-Marsac

Nouveau projet : "Le Saule ressuscité"

Mis à jour : janv. 28

Un superbe saule de 40 ans, au tronc tordu, plein de charmes, offrant son ombre bénéfique aux habitants de ce petit immeuble de centre-ville. Un arbre aimé... mais un arbre destructeur car mal choisi et planté au mauvais endroit. De lourds travaux doivent être entamés pour rénover les canalisations abîmées. Le sort du saule est scellé : il doit être abattu...




Devant la beauté de l'arbre condamné et face à l'émotion des habitants, j'ai composé un projet qui offre une seconde vie au saule : puisqu'il ne pouvait pas continuer à vivre les racines dans le sol, j'ai imaginé créer un nouvel espace avec le corps de cet arbre.


Ainsi, tout en préservant un dessin très organique de l'espace, le tronc sera partagé en rondins, disposés au sol afin d'accueillir de nouvelles terrasses. Le saule n'est certes pas le bois le plus solide mais avec une préparation adaptée des couches sous-jacentes, il composera un joli revêtement de sol pour quelques années... rondins qui pourront ensuite renouvelés avec le fût d'un autre arbre abattu, sur un autre chantier.

Une grosse bûche de ce saule sera taillée de manière à former un râtelier pour ranger les nombreux vélos des habitants de l'immeuble. Cette solution est plus esthétique et plus économe que les râteliers en métal, très connotés "mobilier urbain".



Pour remplacer ce saule aux racines traçantes (dévastatrices), un bel arbre de Judée (Cercis siliquastrum) sera planté : racine pivotante, floraison éclatante au printemps (et comestible !), jolies feuilles en forme de cœur, prenant de superbes couleurs flamboyantes à l'automne. Il égayera la cour une belle partie de l'année... et perdra son feuillage à l'hiver pour laisser rentrer au mieux la lumière dans les logements.



Les habitants sont ravis de cette "réhabilitation" de leur vieux saule !


(conception, dessins : C. Guette-Marsac / photographies de préférence rondins et râtelier prises sur internet)