• Caroline Guette-Marsac

Nouveau projet : rénovation d'un jardin avec deux ambiances, à La Chevrolière (44)


Le contexte


Mme et M. B. ont un grand jardin avec deux espaces bien distincts, une belle vue sur un sous-bois, une piscine, un potager. Malgré la présence de grands arbres sur leur parcelle, ils déplorent l'absence de vie dans leur jardin.


Un "beau potentiel"... mais qui nécessite de réinventer des liens entre les éléments existants... sans pour autant créer un jardin trop dispendieux en temps et en énergie pour son entretien.


Inventorier les végétaux présents, prévoir la transplantation de certains arbres, réorganiser les cheminements, définir des ambiances suivant les espaces et suivant les végétaux existants, dessiner de nouveaux massifs à des endroits stratégiques, répartir les forces. Voici en quelques mots le travail de réflexion que nous avons mené.


Et une nouvelle étape pour ce jardin vieux de quelques dizaines d'années va pouvoir être franchie !




Le projet en images


Le projet vu en plan

Notre approche des jardins est de composer au mieux avec l'existant : s'approprier les lignes des jardins ou des architectures existants pour les intégrer dans une conception plus globale afin de créer "l'illusion" d'un ensemble cohérent qui apparaît comme évident et imaginé en tant que tel, dès la pose des premiers parpaings. Recréer la cohérence de projet qui a pu faire défaut au moment des premiers travaux.


Le plan de jardin de Mme et M. B., ci-dessous, est assez éloquent à ce sujet.


La vue du terrain existant (faire défiler le diaporama) montre l'existence d'une allée en bois qui traverse la grande terrasse dallée de la piscine. Seul élément en bois dans le projet, son positionnement était surprenant, voir incompréhensible...


La nouvelle demande de Mme et M. B. (rénover la terrasse en lien avec les espaces de vie de la maison ; pouvoir faire le tour de la maison "les pieds au sec") fait que nous avons pu intégrer cette allée en bois au nouveau projet. En imaginant une continuité à cette allée et quelques rappels ailleurs dans le jardin, on apprécie pleinement la cohérence des cheminements dans le jardin.


Ce qui aurait pu passer pour une faiblesse dans le jardin devient finalement une force !


Zoom sur le jardin réagencé, côté rue

L'allée courbe en bois, visible côté piscine, poursuivra désormais également sa course sur le devant de la maison... mais en passant les nouveaux treillages plantés de rosiers et jasmins odorants, elle va changer de texture. Le bois va laisser place à du quartzite sombre, posé sur lit de sable... avant de terminer sa course sur le grand parking de la propriété.


L'oculus de la façade va être mis en scène :

- une belle composition végétale va accompagner la façade,

- dans la vitre, se reflètera un bel arbre en cépée.


Les végétaux en place (saules, magnolias, arbre de Judée, peupliers, etc.) suggèrent une ambiance "locale" que nous allons renforcer par les nouvelles plantations :


- des bouleaux à modestes développements,

- des arbustes tels les lilas, fusains, abélies, osmanthes, etc.

- des vivaces variées où les sauges, sédums, liriopes, géraniums, rosiers, etc. auront une belle place.




Végétalisation du jardin côté piscine

Côté piscine, la végétalisation restera sobre mais efficace : les plantations en bandeaux lieront les végétaux existants, créeront une profondeur de plans et masqueront le passage des voitures sur la route en fond de parcelle.


Les oliviers et palmiers existants dans cette partie du terrain orientent tout naturellement notre palette végétale vers des plantes d'ambiance "méditerranéenne" : lauriers roses, pittosporums, lavandes, romarins, agapanthes, tulbaghias, sédums, etc.



(conception, dessins, photographies : C. Guette-Marsac / Rouge Pivoine Paysagiste)