• Caroline Guette-Marsac

Nouveau projet : conception d'un jardin complet autour d'une maison d'architecte à Blain (44)

Mis à jour : il y a 4 jours

De l'importance d'un bon cahier des charges


Le travail d'une conceptrice de jardins consiste en premier lieu en l'accompagnement des propriétaires dans la formulation exhaustive de leurs usages et besoins en termes de jardin.


Pour cela, bien comprendre l'agencement de la maison est essentiel :

- où se trouvent les pièces de vie (salon, salle à manger, cuisine) et les pièces de repos (chambres),

- comment sont utilisés les espaces techniques (garage, lingerie, etc.)

- ...

Mais aussi qui vit dans la maison ? Combien de personnes ? Quand ? Comment ?


Il est ensuite nécessaire d'écouter les attentes et les sensibilités de chacun :

- un potager ? un compost ? récupérer les eaux de pluie ? un étendage du linge ?

- une piscine ? un espace jeux pour les enfants ?

- du temps à consacrer au jardinage... ou au contraire, peu de temps disponible,

- des affinités pour des "typologies" de jardins ? une préférence pour les jardins odorants ? les jardins comestibles ? les jardins fleuris ?

- des coloris à éviter ? des allergies connues ?

- etc.


Lorsque ce travail de "rédaction" du cahier des charges est correctement réalisé en amont de la conception, alors le projet peut partir sur de solides bases.


Les challenges pour le jardin de Mme et M. V.


Lorsque Mme et M. V. ont contacté Rouge Pivoine Paysagiste pour aménager leur jardin (une page blanche à écrire), leur cahier des charges restait à établir. Leurs préoccupations urgentes résidaient dans l'occultation des vis-à-vis avec leur voisinage, l'habillage de la longue allée donnant accès à leur terrain et la construction d'une piscine.


Mais les discussions menées ensemble et la compréhension du terrain ont permis de faire émerger plusieurs autres problématiques essentielles pour la réussite du projet, parmi lesquelles :


- donner de la visibilité à la porte d'entrée (en effet, l’organisation de la maison fait qu'il est nécessaire de passer par le carport / parking pour accéder à la porte d'entrée... ce qui n'est pas aisé à deviner pour qui n'est pas coutumier du lieu)

- créer un patio jardiné au niveau de la porte d'entrée... et ainsi expliquer pourquoi la porte d'entrée est cachée (l'approche paysagère permettra alors de justifier les choix architecturaux menés sur le bâtiment)

- valoriser les liens du terrain avec le paysage : la parcelle jouxte un grand beau champ et les propriétaires souhaitent préserver cette vue... mais en l'état, la non-mise en scène des vues donnait avant tout un aspect "non fini" au terrain. Il était donc nécessaire de créer différentes fenêtres sur le paysage pour mieux apprécier ces vues.


Le projet en images


Les images valant mieux que de longs discours, vous découvrirez donc ci-dessous le plan du projet ainsi que les croquis d'ambiance du projet (jumelés avec les photographies du terrain existant).


PLAN DU PROJET

Le dessin général reste assez sobre. Les éléments végétaux sont disposés en des endroits choisis pour répondre aux problématiques initialement identifiées : masse végétale, persistante pour masquer les points de vue indésirables, arbustes caducs pour apprécier ponctuellement des scènes choisies.


Les végétaux comestibles se mêlent au projet de manière naturelle : petit verger à proximité du potager, haie fruitière aux endroits les plus ensoleillés et éloignés des pots d'échappement.


Les surfaces enherbées conservent une belle part du terrain afin de ne pas alourdir les travaux d'entretien.



ORIENTER LES PAS VERS LA PORTE D'ENTREE


L'accès à la porte d'entrée est mise en scène par différents artifices :


- création d’un dallage «fort» pour indiquer la direction à suivre,

- création de massifs plantés pour fermer l’espace, masquer partiellement le cheminement en bois qui amène vers la terrasse repas et ainsi accompagner le regard vers la porte d’entrée,

- plantation d’une glycine à la floraison généreuse pour animer chaleureusement le carport et rendre attractif l’accès à la porte d’entrée.



CREER UN PATIO ACCUEILLANT AUPRES DE LA PORTE D'ENTREE


Les intentions de projet pour l'accès à la porte d'entrée ont abouti à la création d'un patio très végétalisé. Il permet de :


- créer une ambiance accueillante, avec la composition d'une scène végétale généreuse, comprenant de grands sujets accompagnés de fougères, hellébores, anémones du Japon sur tapis de lierres et épimédiums,

- «terminer» l’espace en lui donnant des limites, avec une palissade en accord avec l’architecture de la maison (création d’un claustra en bois ajouré),

- valoriser et mettre en scène le paysage environnant (claustra généreusement ajouré et découpage de fenêtres),

- justifier la forme de la terrasse existante (les fenêtres sur le paysage sont positionnées dans le prolongement de deux avancées de la terrasse).



MASQUER LE VOISINAGE SANS TOMBER DANS LE TRAVERS D'UNE HAIE MONOTONE


Haie naturelle variée, premier plan d'arbres divers, rectangle de vivaces à fleurs ceint de fusains nains... Une jolie petite composition qui fera oublier rapidement les murs voisins !



TRAVAILLER LES VUES SUR LE PAYSAGE


Principe de base : une vue est plus «riche» en multipliant les plans.

En rajoutant une petite haie bocagère, nous créons un premier plan qui cadre et termine de composer un panorama choisi.


On comprend mieux l’espace et on se sent moins perdu dans un terrain «inachevé» (les transats ne sont plus perdus sur une pelouse, ils sont là où ils doivent être).




Le plan de plantation de l'ensemble du projet est en cours d'étude. Les travaux de réalisation du jardin se répartiront ensuite entre les clients et une entreprise partenaire.



(conception, dessins, photographies : C. Guette-Marsac / Rouge Pivoine Paysagiste)