top of page
  • Photo du rédacteurCaroline Guette-Marsac

Rénovation d'un jardin de ville ou comment créer un petit écrin de verdure dans le centre de Nantes



Mme et M. D. ont rénové une petite maison de ville. Les travaux intérieurs sont quasi-terminés et ils souhaitent à présent s'occuper de leur jardin.


Une grande terrasse, surélevée, donne accès à un jardin tout en longueur, en contrebas de la pièce de vie principale de la maison.

Le jardin présente quelques jolis sujets (un vieux pittosporum, un cornouiller, un figuier, un magnolia)... mais est également envahi par quelques végétaux beaucoup moins sympathiques (bambous traçants, lauriers palmes invasifs).


La terrasse en bois, réalisée quelques années auparavant, surplombe l'espace, elle est massive et Mme et M. D. aimeraient disposer d'un espace au soleil, plus "cosy" et à un niveau moins élevé afin d'être un peu mieux isolés de leurs voisins.


Enfin, le système de chauffage de la maison doit être remplacé par une pompe à chaleur et Mme et M. D. s'interrogent sur le positionnement de leur future pompe à chaleur : où placer la machine afin minimiser son impact dans le jardin ?


Autant de questionnements qui sont pris en compte au moment de la conception du jardin.



Le jardin existant


Projection dans le jardin de demain


Les usages sont redéfinis avec le projet de jardin :


- un espace ombragé, en fond de terrain, sera replanté. Il accueillera successivement une table pour manger, un hamac ou un espace pour les jeux des enfants. Les bambous et lauriers palmes seront remplacés par une haie variée, doublée de quelques sujets plus hauts, persistants ;


- la terrasse en bois sera modifiée, le dessin des marches et bancs repris, de manière à ménager un espace plus convivial, mêlant "salon de jardin" et "petit potager" ;


- la transition entre ces deux espaces (coin ombragé et terrasse ensoleillée) sera accompagnée par des massifs en courbes et des treillages en bois : le jardin deviendra un jardin "compartimenté"... mais tout en douceur ;


- la pompe à chaleur sera implantée à distance raisonnable de la maison, entre les "deux" jardins et sera masquée partiellement (sur ses côtés) par des végétaux persistants ;


- la massivité de la façade de la maison sera adoucie par la création d'arches végétalisées (un moyen de soutenir et valoriser les belles vieilles vignes existantes).




Aucun élément n'est traité à la légère, chacun point du projet a sa raison d'être, son rôle à jouer




Mme et M. D. ont à présent en main tous les éléments pour mener à bien leur projet une partie va être confiée à des entreprises partenaires (reprise de la terrasse, arrachage des bambous et lauriers, préparation de massifs à planter, construction des arches, engazonnement) mais les travaux de plantation seront réalisés par les clients.




Comments


bottom of page