• Caroline Guette-Marsac

Nouveau projet : rénovation d'un ancien parc sur les bords de l'Erdre (Loire-Atlantique)



Changement d'échelle avec ce nouveau projet qui nous a été confié en début d'année, puisqu'il est question de rénover partiellement un ancien jardin attenant à un manoir.


Le cadre est somptueux : vieilles bâtisses de pierres et de briques, vue majestueuse sur la "plus belle rivière de France" (pour reprendre les mots utilisés par François 1er pour qualifier l'Erdre), vieux arbres bienveillants, ancien labyrinthe végétal, etc.

Beaucoup d'atouts qui constituent de solides bases pour le projet.



Le programme des clients


Mme et M. P. viennent de racheter la propriété et se sont lancés dans la rénovation de l'ensemble. Les travaux vont s'étaler sur plusieurs années mais ils souhaitent d'ors et déjà avoir un regard d'ensemble sur l'aménagement général de leur parc.


Leur projet comporte notamment la création de chambres d'hôtes et ils s'interrogent sur le meilleur positionnement d'un parking relativement conséquent, pouvant accueillir jusqu'à cinq véhicules pour les invités (au détriment du labyrinthe végétal ?).


Toutes les circulations extérieures, voitures comme piétons, sont à réorganiser.

Par ailleurs, aucune terrasse n'existe : tout est à imaginer.


Côté végétalisation, Mme et M. P. souhaitent une végétalisation plutôt "naturelle" ou à l'"anglaise" mais souhaitent éviter la rigueur des jardins "à la française", trop rigide à leur sens.




La proposition de Rouge Pivoine


Première réponse, qui influe sur la structure globale du projet : le positionnement du parking. Mme et M. P. l'avaient plutôt envisagé en remplacement du labyrinthe végétal existant... nous leur proposons au contraire de préserver ce labyrinthe car il constitue un élément fort dans le projet, tant par les recoins dont il regorge (et où il sera opportun d'aménager des "niches" avec des bancs) que par son potentiel de niche écologique pour la faune et la flore.


Il est en revanche tout à fait opportun de placer ce parking à l'entrée de la propriété, sur un espace existant engazonné. Identifiable dès l'arrivée sur la propriété, les invités comprendront facilement où se garer. Une nouvelle allée sera créée pour relier le parking aux bâtiments. La plantation d'une grande haie permettra de masquer le parking depuis les lieux de vie.


Un espace de retournement des véhicules est prévu devant le manoir mais la création d'un massif planté dissuadera les stationnements prolongés.





Les ambiances végétales sont discutées et clarifiées avec Mme et M. P. à l'aide de photographies de référence, localisées sur plan. Elles serviront de supports le moment venu pour l'établissement des futurs plans de plantations.



La réalisation de plusieurs croquis d'ambiance permettent à Mme et M. P. de se projeter plus précisément dans leur futur jardin, lorsque chaque végétal aurait pris sa place et commencé à bien s'épanouir.



La nouvelle allée pour relier le parking aux bâtiments (avant-après)


Des cubes de végétaux persistants donnent une structure et un rythme à la nouvelle allée. La plantation des plantes vivaces variées apportent une touche colorée et animée à l'ensemble.

Le grand cerisier existant est préservé. Ainsi valorisé, il devient une pièce centrale de la nouvelle mise en scène.



Vue sur la façade principale du manoir (avant-après)


Un travail conséquent de replantation permettra de scénariser efficacement l'espace tout en s'appuyant sur la force des végétaux en place.


De gauche à droite, sur le croquis :


- l'accès au sous-bois et au labyrinthe préservé sera accompagné par la plantation de bandeaux de vivaces et petits arbustes. La focale sera mise sur un laurier palme existant à la structure extraordinaire : une belle taille naturelle permettra de mieux le mettre en valeur ;


- la vue sur le jardin arrière et l'Erdre sera recadrée par la poursuite de la haie existante et l'adjonction d'une arche fleurie. Une nouvelle invitation à poursuivre ses pas un peu plus loin dans le jardin... Attiser la curiosité fait toute la richesse d'un jardin ;


- la porte d'entrée du manoire est accompagnée de plantes grimpantes et autres plantations qui la rendent attrayante.


Plutôt que de tout dévoiler en coup d’œil, le parc laissera dorénavant deviner des petits coins de magie qu'il faudra explorer !



Le jardin côté Erdre : sa terrasse, sa gloriette (avant-après)


Notre proposition reste assez sobre : création d'une terrasse en accord avec l'architecture du manoir et plantation de massifs aux endroits stratégiques d'une hauteur raisonnée. La pièce maîtresse doit rester la vue majestueuse sur l'Erdre.



Les matériaux du projet

Entre pierres naturelles et briques, les matériaux proposés pour le projet sont en pleine harmonie avec les matériaux composant les différents bâtiments et restent de provenance locale (Bretagne, Maine-et-Loire)...



La mission de conseil des conceptrices de jardins

Lors d'une conception de jardins, il est essentiel d'ouvrir les horizons et les discussions... Mme et M. P. sont donc invités par quelques supports imagés à envisager la possibilité de laisser une bonne partie de leur terrain en prairie.



Projet à suivre... car nous cheminerons par étape... mais à ce jour, les grandes lignes sont clarifiées !