• Caroline Guette-Marsac

Nouveau projet : inventer un nouveau dynamisme pour un petit jardin de ville (Nantes, 44)

Dernière mise à jour : 31 janv.


Lorsque Mme P. contacte Rouge Pivoine, elle en est rendue au triste constat d'un envahissement progressif de son jardin par les bambous plantés par ses prédécesseurs, au fond du terrain, quelques années auparavant. Le voisinage se plaint, la situation est sans appel : les bambous doivent être supprimés, sans tarder. L'impact va être lourd sur les vis-à-vis.


Mme P. a besoin de conseils sur des choix de claustras pour parer à la première urgence et elle souhaite mener une réflexion sur la re-végétalisation de son jardin. Sujette à des problèmes de santé, son jardin devra demander un entretien limité.


Etat des lieux du jardin existant


Des bambous envahissants, une haie de thuyas moribonde, des clôtures en péril, un grand acacia mort, divers petits arbustes vieillissants et envahis par les ronces... Le tableau peut sembler peu glorieux... mais... mais aussi... :


- quelques beaux grands arbres qui, s'ils peuvent être dissociés des bambous, offrent déjà une belle présence dans le jardin,

- un magnolia, certes mal placé (trop près de la terrasse), mais qui cache sous ses feuilles une jolie architecture avec ses branches sinueuses et étalées,

- une cabane en bois de belle apparence et qui pourrait constituer une belle toile de fond pour une scénette végétale.


Voici quelques éléments sur lesquels appuyer nos réflexions...


Les grandes lignes du projet imaginé par Rouge Pivoine


Notre ligne de conduite :

- sauver ce qui peut être sauver,

- valoriser les éléments existants dignes d'intérêt.


L'urgence étant d'assurer une fermeture opaque du terrain, nous avons orienté Mme P. vers le choix de panneaux en pin de belle qualité... mais le but étant de ne pas se sentir enfermé.e.s entre des murs, ceux-ci vont être doublés suivant les endroits d'une haie d'arbustes variés, au port laissé naturel, ou de plantes grimpantes variées. Ces deux types de plantation permettront d'éviter la monotonie d'une haie plantée en continu.


Pour accompagner les grands arbres existants (tous caducs malheureusement), un beau chêne vert sera planté en complément (feuillage persistant).


Une taille d'éclaircie va être tentée sur le magnolia caduc, près de la terrasse. Sa structure est belle et il serait dommage de ne pas essayer d'en tirer le meilleur parti ! Sa présence sera fortement appréciée lorsque le jardin se retrouvera nu de ses bambous.


Enfin, de nouveaux massifs en courbes et une petite allée en graviers (pour donner accès à la terrasse existante) vont permettre de donner un cachet supplémentaire à l'ensemble. Les massifs seront plantés de végétaux simples à entretenir : hortensias, pittosporums nains, décorosiers, fougères, graminées, hellébores...


En l'espace de quelques années, le jardin aura pris une nouvelle apparence qui saura ravir Mme P. !



Avis de la cliente sur notre prestation


" J'ai fait appel à Rouge Pivoine pour revoir la conception de mon jardin, envahi par les bambous, et manquant de structure. Caroline Guette-Marsac s'est montrée disponible et très à l'écoute. Elle m'a aidée à cheminer dans ma réflexion et à repenser complètement cet espace. Elle m'a proposé ensuite des plantations variées permettant tout à la fois de créer un espace coloré au fil des saisons, naturel, et peu contraignant à entretenir. Je me projette complètement dans ce jardin et je n'ai qu'une hâte, débuter les travaux pour profiter ensuite pleinement de l'évolution des plantations. "

(visible sur Google)