• Caroline Guette-Marsac

Chauler le tronc des arbres : une solution esthétique et naturelle pour protéger les arbres

Dernière mise à jour : juil. 23

Une technique ancestrale aux multiples bienfaits


Le chaulage est une technique ancestrale de lutte contre les parasites et les maladies cryptogamiques des arbres fruitiers. Elle consiste en un badigeonnage du tronc et de la base de branches de l'arbre avec de la chaux (préparation naturelle issue de la décomposition thermique du calcaire).


Les bienfaits de ce badigeonnage sont multiples :

- il permet de lutter contre la cloque, la moniliose, la tavelure…

- sa couleur blanche très lumineuse renvoie le rayonnement solaire et protège le jeune arbre des brûlures du soleil,

- il ralentit le réchauffement des tissus internes de l’arbre, ce qui peut limiter les irrémédiables dégâts dus à une éventuelle alternance de périodes de gel et de dégel.





Une dimension esthétique non négligeable


Le rendu esthétique des troncs chaulés constitue également une dimension qui a été de nombreuses fois exploitée dans l'art des jardins comme dans la "Nature Humaine 1", composition de troncs rouges réalisée par Béatrice Saurel et Michel Racine, dans les bois de Chaumont-sur Loire (41, France).



C'est cette même notion que nous avons réutilisée pour sauver un néflier du Japon de l'abattage, dans un jardin privé de Trentemoult, près de Nantes.


Quelques grands principes de mis en œuvre


Il est essentiel de garder à l'esprit que nous intervenons sur un arbre vivant. La mise en couleur du tronc ne peut donc pas mettre en œuvre n'importe quelle peinture mais bien un badigeon qui respecte au mieux les tissus vivants de l'arbre tout comme l'environnement proche de l'arbre.


Les produits utilisés seront les suivants :

- une base de chaux (ou blanc arboricole), disponible dans les jardineries,

- des pigments naturels pour apporter de la couleur (dans les magasins de Beaux-Arts ou des sites comme Esprit Cabane ou Moulin à Couleurs).

A chacun d'ajuster les proportions en fonction des coloris souhaités.


Pour une efficacité optimale, l’application doit se pratiquer entre les mois de septembre et avril, en dehors des périodes de gel, de vent ou de fortes pluies.


Attention, la chaux vive est très corrosive et peut provoquer des brûlures. Il est impératif de se munir de gants, de lunettes de protection et de porter des vêtements longs et des bottes.


Le badigeon doit être passé avec une brosse large depuis le bas vers le haut du tronc après que l’arbre ait été préalablement débarrassé des écorces prêtes à tomber par un brossage vigoureux.


Afin de laisser l’environnement poursuivre son cycle naturel sans être perturbé par des applications de chaux trop courantes, qui deviendraient agressives, il est préférable de ne pas renouveler le traitement avant 2 à 4 ans,




Vos retours d'expérience nous seront précieux. N'hésitez pas à faire part de votre expérience !



Documents sources utilisés pour l'écriture de cet article


- le site de campagne participative de Jean-Christophe, arboriculteur bio (https://www.mymajorcompany.com/alternative-aux-traitements-chimiques) et le fournisseur qu'il préconise pour l'achat du blanc arboricole, prêt à l'emploi (https://www.manomano.fr/p/blanc-arboricole-lait-de-chaux-seau-3-l-3090481#description)

- le site "Promesse de Fleurs" (https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/chaulage-des-arbres-fruitiers/)

- le site "Silence ça pousse" (https://www.silencecapousse-chezvous.fr/entretien-du-jardin/pourquoi-et-comment-chauler-les-arbres-fruitiers)