• Caroline Guette-Marsac

La Chaussée Végétale… quézako ?

Dernière mise à jour : janv. 28



Une alternative écologique pour les allées de garage et les parkings


Choisir un revêtement de sol pour une allée de garage ou un parking peut rapidement devenir un casse-tête, surtout lorsqu'on se refuse à proposer les "trop faciles" revêtements enrobés...


Alors, la Chaussée végétale... ? En voilà une belle découverte (*) ! surtout quand mes clients m’opposent les arguments d’un désherbage chronophage lié au gravillonnage ou au pavage de leur parking (au bout de quelques années… c’est pas faux… même si une bonne préparation et un bon compactage des couches sous-jacentes permettent de ralentir très nettement l’arrivée des herbes folles).


Le principe


Pour faire simple, la Chaussée Végétale repose sur un principe de symbiose entre un champignon et une plante. Il s'agit d'enrichir un lit de graves classique « avec une sorte de potion magique contenant un amendement spécifique, à base de mycorhizes, et un mélange étudié de plantes vivaces basses et résistantes ». Ce revêtement, créé par Arnauld Delacroix, architecte paysagiste saumurois, Lauréat du prix InnoVert au Salon du végétal d'Angers en 2015, s'avère 100 % écologique, dans la mise en œuvre comme dans sa gestion : un entretien très limité (un passage de rotofil une à deux fois par an), des sols perméables à l'eau


Ce revêtement de sol vivant et rustique évolue dans le temps et tout au long des saisons : certaines plantes sèchent l’été, pour reverdir à l’automne, certaines plantes fleurissent au printemps puis disparaissent jusqu’au printemps suivant… Un élément vivant du jardin !

Pour les détails techniques, je vous invite à vous rendre directement sur le site internet : https://www.chaussee-vegetale.com/. Tout y est très clairement expliqué.



Et si vous voulez que nous réfléchissions ensemble à vos problématiques… rendez-vous sur mon formulaire de contact !




(*) petit clin d’oeil pour remercier Marc Cheneau, éco-jardinier à son compte et collègue de l’Ouvre-Boîtes 44 (coopérative d’activités et d’emploi qui nous héberge tous les deux), qui m’a fait découvrir le principe de la Chaussée Végétale lors d’un Wob-Café, entre deux confinements covidesques…