• Caroline Guette-Marsac

Un tour d'horizon sur notre jardin expérimental

Dernière mise à jour : 30 mai

Cela fait maintenant deux années que nous avons totalement cessé les opérations de binage et désherbage traditionnels. Le jardin est densément planté, très. Il nous invite chez lui, il nous tolère... mais c'est lui qui décide.

Une bonne jardinière soustrait plus qu'elle ne doit ajouter... J'essaye de m'y conformer (même si les visites en pépinières titillent mon striatum et que je ne peux m'empêcher de ramener de nouvelles pensionnaires...).


J'observe, je laisse vivre et, de temps en temps j'enlève quelques végétaux que je dépose, couchés sur le sol, afin qu'ils retournent à la terre. Et le jardin s'en porte bien mieux que la période où je me fatiguais à biner !


A ce jour, zéro arrosage depuis le début de l'année (sauf pour les rares petits semis... et un peu d'eau pour remplir l'unique ollas du jardin).


Mes outils du moment ? Mes mains, pour couper les fleurs fanées (parfois le sécateur suivant la dureté de la tige) ou pour tirer sur quelques plantes trop envahissantes (la mélisse citronnelle se ballade beaucoup, par exemple). J'accepte les pissenlits dont les abeilles et autres insectes butineurs raffolent. La "doucette" a gentiment envahi l'espace, les ancolies bleues se sont bien resemées (je les ai un tout petit peu aidé en égrainant les fruits secs un peu partout).


Petit tour en images dans notre jardin



L'unique pied de consoude planté l'année passée s'est à présent bien étendu. Les nigelles (issues du resemis spontané de la saison précédente) prennent de l'assurance et promettent de belles floraisons.



Les mufliers semés l'année passée prennent un essor fantastique, à différents endroits du jardin.



Les cétoines dorées s'en donnent à cœur joie dans les pivoines !


S'allonger parmi les pivoines pour changer les points de vue... un vrai bonheur ! (ci-dessous, l'incroyable pivoine Coral Sunset)


Parmi les petites nouvelles du jardin : Saxifraga decipiens (ravissant petit couvre-sol peu exigeant en eau se plaisant au soleil / mi-ombre)... Planté il y a un an, il a pris une belle assurance dans les massifs.


... des renoncules...


... et un basilic perpétuel pourpre qui a trouvé sa place entre les digitales, les mufliers, les oreilles d'ours, les ancolies, les anémones et les lupins.


Petit à petit, les allées se referment, comme chaque année. Et quel bonheur de devoir se faufiler entre les différents végétaux, observer, profiter...



Un petit tour dans le jardin plus proche de la maison où les rhododendrons et les scilles du Pérou nous offrent une belle explosion de couleurs !


Pendant ce temps-là, les trois poules (Jessie, Athéna et Cendre) vivent leur meilleure vie dans la partie verger, évoluant entre les framboisiers, les monnaies du Pape et autres iris...

(photographies : C. Guette-Marsac / Rouge Pivoine Paysagiste)




... à suivre !