top of page
  • Photo du rédacteurCaroline Guette-Marsac

Création d'un havre de verdure ex-nihilo à Gétigné (Loire-Atlantique)



Un terrain en forme de triangle, vierge de toute animation végétale et clos de plaques de béton...

De multiples matériaux disponibles sur site... qui n'attendent qu'une chose : qu'on leur attribue une nouvelle vie, un nouvel usage.

Une envie forte de planter au maximum et d'investir l'ensemble de l'espace extérieur.

Voici le projet de Mme et M. G.M.


Les contraintes identifiées


Dans un projet, il existe deux grands types de contraintes : les contraintes inhérentes au site et les contraintes d’usage.


Parmi les premières, nous avons identifié :

- la présence d’une microstation et ses deux plaques disgracieuses devant la terrasse

- la découverte d’une grosse roche, sous le dénivelé du gazon, entre la maison et la future serre, empêchant la plantation des arbustes initialement escomptés

- la présence d’un drainage le long des bâtiments et terrasses



Et pour les contraintes d’usage :

- prévoir un espace pour le compost

- installer un fil pour l’étendage du linge

- collecter une partie des eaux pluviales pour arroser si nécessité le jardin



Ne jamais oublier un principe de base dans la création de jardin : chaque contrainte doit devenir une force. S’approprier les contraintes identifiées (d’où l’importance essentielle de la réflexion préalable et de l’établissement d’un bon état des lieux) et les détourner afin de mieux les valoriser.



Le listing des matériaux disponibles sur site


Une vieille maison est bien souvent assimilable à une caverne d’Ali-Baba… pour qui sait bien y regarder (les autres verront au contraire un tas de déchets et de nombreux tours à la déchetterie en perspective) !


Parmi les trésors recensés chez Mme et M. G.M., nous trouvons :

- des pierres en veux-tu en voilà,

- des tuiles de toiture

- des branchages aux formes biscornues

- du grillage à poule

- des plaques de grillage rigides… et leurs poteaux (à déposer pour un nouvel usage)

- des dalles de béton 40x40 cm… à récupérer à l’avant de la maison… en vue d’une future végétalisation (phase 2 du projet de Mme et M. G.M.)… et le mélange grave / sable sous-jacent

- etc.


Le travail de la conceptrice de jardin s’apparente ensuite à celui d’une cheffe d’orchestre : rendre cohérent le jeu de l'ensemble des éléments matériels et vivants du jardin en leur imposant une pulsation commune. Elle règle l'équilibre des diverses masses végétales, les organise jusqu'à la représentation finale.



Le projet


Chaque élément est positionné de manière rationnelle dans le futur jardin.


Les plaques de la microstation seront intégrées dans un dallage aléatoire afin de les rendre moins visibles… et des plantes couvre-sol seront installées entre les dalles afin d’animer l’ensemble (à défaut de végétaux plus hauts).


La roche nouvellement apparue sera intégrée dans une composition végétale adaptée et permettra de gommer l’ancien dénivelé disgracieux du terrain à cet endroit du jardin.


Le drainage longeant la maison invite à la création de paliers perméables, à chaque sortie de bâtiment.


L’étendage du linge sera partiellement masqué par un treillage, accompagné de plantes grimpantes délicieusement odorantes.



Les composts seront traités de manière distincte :

- le compost vert, lié aux « déchets » issus de l’entretien du jardin, prendra sa place en bout de jardin, dans la pointe du triangle (forme difficilement exploitable)

- le compost ménager sera intégré directement dans les massifs, suivant le principe des « jardins en trou de serrure »… venant ainsi directement nourrir les pivoines et dahlias chers à Mme G.M.

La plantation de nombreux arbres est prévue : ports esthétiques en cépée, fleurs comestibles avec l’arbre de Judée, petits fruits avec l’arbousier et l’amélanchier, fleurs pour les tisanes avec le tilleul… et épices avec le poivrier !




Bon… pour de vrai…

Vous venez de lire le challenge de notre nouveau jardin d’expérimentation ! (enfin d’une des trois parties de notre nouveau jardin…).


Réalisation des travaux à partir de cet automne. Objectif de cette première année : planter les arbres et confectionner le jardin en trou de serrure afin d’installer nos pivoines et dahlias !


Comments


bottom of page