• Caroline Guette-Marsac

Dahlias mania ! C'est bientôt le moment de planter les tubercules.

Le printemps pointe bientôt le bout de son nez, les dernières grandes gelées seront bientôt passées (... normalement...), c'est le moment de mettre vos dahlias en terre ! Fleurs de "grand-mère" par excellence, jugés par certain.e.s désuets... ils sont pourtant revenus sur le devant de la scène chez de nombreux.ses fleuristes travaillant les fleurs françaises... et c'est tant mieux !


On les retrouve même dans le parc de Chaumont sur Loire (photos ci-après) et quel bonheur de les contempler !


Les dahlias en quelques mots


Plante très florifère et de longue durée, relativement facile à réussir, il en existe de toutes les formes (simples, doubles, très doubles, en forme d’anémone, de cactus ou de pompon), de toutes les hauteurs (de miniature à géant), de toutes les couleurs (orange à reflets bronze, rose cuivré ou rose magenta abricot, jaune paille, rouge cramoisi, blanc virginal, bleu lilas ou encore violet indigo) !


Les dahlias aiment la chaleur et le soleil mais restent très sensibles au froid : dans la plupart de nos régions, il faudra sortir les tubercules de terre à la fin de la floraison pour les hiverner. Ils ne supportent pas les températures inférieures à – 5 ° C durablement. Mais, remisés tout l’hiver bien à l’abri du gel, ils refleuriront des années durant.

(Du côté de Nantes, les températures sont suffisamment clémentes pour les laisser en terre toute l'année !).


" Contrairement aux idées reçues, le Dahlia n’est pas difficile à cultiver mais requiert donc une certaine attention. Il ne sera heureux et florifère qu’en situation chaude et ensoleillée. S’il s’adapte à tous les sols, il s’épanouit en sol fertile, riche en humus, frais et bien drainé, à tendance neutre de préférence, ni acide, ni calcaire. Il aime les sols légers mais qui restent frais et maintenus suffisamment humides avec un bon paillis pendant la période de végétation. Le Dahlia ne tolère pas l’eau stagnante surtout au printemps et à l’automne. Un sol frais lui permet de se développer avec vigueur. Il exige pour bien fleurir, une terre riche en matière organique. Il ne sera jamais luxuriant et végétera dans une terre pauvre et sablonneuse. Les Dahlias de grande taille résistent assez mal au vent ou aux fortes pluies. Si vous voulez éviter un tuteurage assez inesthétique, mieux vaut leur octroyer une place abritée des vents dominants qui risqueraient de faire coucher les tiges. " (source : site internet Promesse de Fleurs)


... et en plus ils se mangent !


On sait que les Aztèques consommaient les feuilles et surtout les tubercules de dahlias, tous deux très amers.

Au moment de leur introduction en Europe, les dahlias étaient d'ailleurs considérés comme des "plantes potagères"... mais leur consommation fut rapidement évincée par la pomme de terre, arrivée en même temps sur le vieux continent.


Aujourd'hui, la consommation des tubercules de dahlias est très marginale... en revanche, les fleurs sont utilisées dans de nombreuses recettes : gâteau au chocolat et aux dahlias, financiers aux dahlias, soupe à l'oignon et aux dahlias, beurre aux dahlias, etc. Elles peuvent également égayer des salades.


" Le goût des fleurs varie selon les espèces, sucré, épicé ou amer (rouge). Les fleurons peuvent être consommés crus, cuits ou séchés, ceux du centre étant souvent plus forts en goût que les extérieurs. " (Mireille Gayet, Grand traité des fleurs comestibles)




En savoir plus sur les dahlias


> sur le site Promesse de Fleurs

> dans le livre "Grand traité des fleurs comestibles" de Mireille Gayet

> avec le guide de plantation sur le site Gaspardatable