top of page
  • Photo du rédacteurCaroline Guette-Marsac

Un bulbe original : la scille du Pérou

Tout dans la scille du Pérou (Scilla peruviana) en fait un bulbe à part :


- un feuillage qui se réveille à la fin de l'automne pour disparaître complètement à la période estivale

- un bouton floral qui pointe le bout de son nez dans le courant du mois de mars et développe de longues sépales qui semblent virevolter, danser les airs, avec autant de légèreté que son bouton est massif

- une floraison spectaculaire qui se développe en épi, nuée de petites fleurs bleutées, violacées... robustes et délicates à la fois


Dans notre jardin d'expérimentation, les bulbes de scilles sont installés à la mi-ombre, en bordure d'allée. Aucun arrosage. Aucun désherbage non plus car les grandes et larges feuilles des scilles occupent une belle place qui laisse peu le loisirs aux plantes de venir s'installer à proximité.


De son petit nom latin Scilla peruviana, la scille du Pérou intéresse peu les insectes pollinisateurs, ne porte aucune fragrance enivrante... mais se tient très bien dans les bouquets.


Les pépinières préconisent une exposition ensoleillée... mais comme dit plus haut, la mi-ombre lui convient aussi.

Attention, elle est peu rustique. En région nantaise, elle est toutefois très bien adaptée. Aucune nécessité de rentrer les bulbes. Et le gel modéré n'altère pas son feuillage.



photographies issues de notre jardin d'expérimentation

コメント


bottom of page