• Caroline Guette-Marsac

Allergique aux graminées ? Vous pouvez pourtant planter certaines variétés (nombreuses) sans risque



Outre leurs aspects très esthétiques, les graminées ornementales dans les jardins présentent de nombreux avantages : ces plantes ne demandent peu d’entretien, elles sont très résistantes aux mauvaises conditions météorologiques (gel en hiver, sécheresse en été) et elles assurent un couvert végétal à moindre frais sur plusieurs années.


Etant conceptrice de jardins et maman d'un jeune garçon allergique aux graminées, j'ai toujours été intriguée par le fait que notre fils ne présentait aucun signe allergique au moment de la floraison des Pennisetum et Miscanthus plantés dans notre jardin (fin d'été, début d'automne).

Les allergologues entrent malheureusement rarement dans le détail des graminées allergisantes : ils englobent graminées fourragères et graminées ornementales dans le même "sac".


Voici donc un rapport d'étude plus que précieux, établi par le RNSA, Réseau National de Surveillance Aérobiologique, qui liste une quarantaine des graminées ornementales les plus utilisées dans les jardins, avec une classification des risques allergiques et des préconisations de plantation (de "plantation possible" à "plantation à proscrire") :


- Arundo donax

- Briza

- Calamagrostis

- Carex

- Cyperus

- Deschampsia

- Festuca

- Imperata

- Juncus

- Lagurus

- Leymus

- Luzula

- Miscanthus

- Molinia

- Panicum

- Pennisetum

- Stipa


Parmi la quarantaine de graminées étudiées, peu sont finalement "à proscrire" : Deschampsia cespitosa, Festuca et Phalaris.

Par ailleurs, il reste important de diversifier les variétés pour éviter tout risque lié à la monoculture.... mais il en va des graminées comme du reste !



Pour consulter le rapport du RNSA :

https://www.pollens.fr/docs/graminees_ornementales.pdf

(... et merci à Jean-Christophe, du Jardin de Lucharne pour ce précieux partage d'informations !)