top of page
  • Photo du rédacteurCaroline Guette-Marsac

Addict.e aux plantes ? Un petit tour à Chaumont sur Loire s'impose...

Joli thème dans l'air du temps pour l'édition 2023 : le Jardin Résilient ! Plein de beaux jardins à contempler, d'autres qui nous parlent un peu moins. Voici ce que nous avons retenu de cette édition en trois jardins (un chalenge de n'en retenir qu'un si petit nombre... mais si vous êtes curieux.se et intéressé.e, vous n'aurez pas de mal à trouver d'autres informations et photographies sur internet).




Le "Jardin Kintsugi" de Grégory Simon (jardin 11)

(car attention, il y avait deux jardins Kintsugi cette année... un concept décidément très à la mode)


Pourquoi ce jardin nous a-t-il tant plu ? Pour son côté : "détruisons pour mieux reconstruire"... et pour son petit air "punk". Les vestiges d'un vieil enrobé réagencés en opus incertum, un jardin planté mais pas trop, un jardin naturel dans son fouillis végétal.

" C’est aussi une invitation à changer de regard sur la végétation spontanée qui s’invite dans les jardins : quoi de plus résilient en effet qu’une espèce indigène qui pousse sans l’apport d’aucun soin ? "


Vieil enrobé réagencé en opus incertum ?... voici une belle perspective d'évolution pour bon nombre d'espaces privés saccagés par la folie humaine ! Gardons cette belle idée !





"De derrière les fagots" par l'Association Les Animé.e.s (jardin 15)


Bienvenue chez Madame Castor ! Un jardin tout en courbes comme on les aime, avec du bois, beaucoup de bois (au sol, en banc, en séparation, couché, debout, etc.), des retenues d'eau, une végétalisation tendre (dans ses coloris) et mouvante (nombreuses graminées dansantes). Madame Castor comme source d’inspiration et d’émerveillement pour repenser un aménagement résilient de nos paysages. Quelle belle idée !


Gestionnaire forestier, hydraulicien, terrassier, mais aussi ingénieur bâtisseur, voici un animal remarquable à bien des égards.





"Demain tout ira bien" de Fabien Caumont et l'Atelier Arzinc (jardin 13)


Un jardin définitivement positif, depuis son titre ("Demain tout ira bien", une petite phrase qu'il est essentiel d'entendre pour continuer à avancer) jusqu'au bien être qu'il apporte lorsque l'on déambule en son sein (quel bonheur de se poser sur les bancs ombragés).


Des messages optimistes qui nous assurent que la nature, au final, reprendra sa place, même dans des grandes villes telles que Paris (évoquée par le zinc des toits). avec la force et la résilience incroyable d'une végétation pionnière, spontanée (bouleaux, noisetiers, ronces spectaculaires).


Près de 90% des matériaux mis en œuvre dans le jardin sont issus de la déconstruction.



Commenti


bottom of page