• Caroline Guette-Marsac

Une idée pour mieux accepter les «mauvaises» herbes de votre jardin ? Mangez-les !

Mis à jour : mars 29

Vous avez fini de consommer vos derniers légumes d'hiver... le potager se prépare pour la nouvelle saison mais les récoltes ne sont pas pour tout de suite... en revanche, les "mauvaises" herbes se développent à tout-va ! Savez-vous que bon nombre d'entre elles sont comestibles ?


Par exemple, la cardamine hérissée a un délicieux goût de cresson (et quand on habite en région nantaise comme c'est mon cas, il n'est pas simple de s'approvisionner en cresson... alors que la cardamine est partout dans mon jardin !).


En cherchant sur internet, vous trouverez sur ce sujet une quantité de sites d'identifications des plantes, de conseils de récolte, de recettes de cuisine, etc.


Pour commencer simple, voici deux plantes qui ne demandent aucune connaissance botanique particulière et que l'on retrouve dans tous les jardins : le pissenlit et les pâquerettes.


Les pissenlits


Et voici une recette enfantine pour cuisinier(ère) fainéant(e) comme moi : les bouchées de chèvre frais aux pétales de pissenlits.


Mélangez du chèvre frais, des noix hachées (ou des figues sèches hachées), un peu de miel, sel, poivre. Formez des petites boulettes que vous roulerez dans les pétales de pissenlit. Et c’est déjà fini !

Enfantin, délicieux… et trop joli !


J’ai essayé également en remplaçant les pétales de pissenlit par des fleurs de violettes, de fleurs de romarin (miam), des pétales de primevères… jouez avec les couleurs des fleurs comestibles ! Un délice pour les yeux ! (pour les plus gros pétales, hachez-les)



Les pâquerettes

Seconde recette très simple : le pesto de pâquerettes.


Mixez les fleurs de pâquerettes avec leurs tiges, des pignons de pin, du parmesan, de l’huile d’olive, sel, poivre. Le tour est joué !


A manger en tartinade, roulé dans des galettes de sarrasin, mélangé dans des pâtes…


Et comme c’est la saison, vous pouvez remplacer les pâquerettes par de l’ail des ours (attention à l’identification, soyez sûrs de vous avant de cueillir).


Bon appétit !


(photographies : C. Guette-Marsac)