• Caroline Guette-Marsac

Rouge Pivoine publiée dans Garden_Lab#11 !



Très très fière d’être publiée dans la superbe revue Garden_Lab #11 !!! (sortie nationale ce jeudi 4 mars 2021). Un grand merci à Claude Pasquer, Cécile Christophe et Sylvie Ligny !


Garden_Lab : un magazine pour tous les passionnés de jardins


Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore la revue, découvrez-la de toute urgence.

Chaque trimestre, des thèmes traités de fond en comble, avec des intervenants variés et de grande qualité : paysagistes, pépiniéristes, artistes, passionnés, …


Le numéro 11 est consacré aux « Paysages olfactifs », le numéro 10 « Jardins & sécheresse », etc.

Des lectures très instructives en perspective !



Concernant la participation de Rouge Pivoine Paysagiste (sous le nom de Caroline Guette-Marsac) dans le numéro 11 de Garden_Lab, il s'agît d'un exercice de style avec la rénovation d’un patio de centre-ville et la conception d’un jardin comestible composé d’agrumes et de fleurs. Jeux de floraisons échelonnées sur l’année, fragrances volages… un vrai petit paradis urbain à déguster avec tous les sens !

Côté matériaux, de la récup et des briques locales (petit clin d’œil aux Rairies Montrieux…).


Le projet présenté par Rouge Pivoine Paysagiste (Caroline Guette-Marsac)


LES INTENTIONS DE PROJET


La rénovation d'un petit patio en plein centre de Nantes, clos de murs, est l’occasion de composer un jardin «florivore», ancré dans les problématiques contemporaines, avec :

- la mise en œuvre de matériaux locaux avec des briques fabriquées dans le Maine-et-Loire,

- le ré-emploi des matériaux disponibles sur place afin de limiter l’évacuation de déchets tout en répondant à des besoins manifestés par les clients (réutilisation des lames bois de l’ancienne terrasse pour l’habillage des façades d’un abri de jardin vieillissant),

- la composition d’une palette végétale qui met l’accent sur les fleurs comestibles (mais sans tomber dans le jardin potager).


Il est important de sensibiliser les gens sur le fait que même un petit bout de jardin constitue déjà un engagement environnemental fort. Qu’il est possible de trouver des matériaux locaux de qualité. Qu’il est urgent de reprendre contact avec le végétal (par la bouche s’il le faut) pour lui redonner toute sa place et accepter ainsi de lui consacrer un peu plus de temps.


LES MATERIAUX SELECTIONNES POUR LE PROJET


* Pavés en terre cuite des Rairies Montrieux

Pavés coloris Réglisse (extraction et fabrication locales, fabrication artisanale)

Les pavés seront posés sur lit de sable, les joints sablés, afin de conserver un sol le plus perméable possible.


* Ré-emploi des lames de l’ancienne terrasse bois

Elles seront réutilisées pour l'habillage des façades de l’abri de jardin (enduit vieillissant et salissant) et pour l'habillage de la cuve de récupération des eaux de pluie (masquer le plastique inesthétique et abriter l’eau stockée de la lumière)

Une pose horizontale est préconisée afin d’élargir visuellement les dimensions modestes du patio.


* Treillage bois, mailles carrées, en pin rouge du Nord

Pour soutenir les plantes grimpantes et habiller les murs de ceinture du patio.


LES VEGETAUX


- Les agrumes choisis pour le projet -

Le citronnier Meyer présente naturellement un port buissonnant / érigé (dimensions à taille adulte : H300 x L200 cm), il est maîtrisable par la taille qu’il supporte bien. Le houppier, persistant, surmonte un tronc de 70 à 80 cm de haut. La variété Meyer est une variété remontante et autofertile. La floraison a lieu au printemps (mars à mai) et en automne (septembre – octobre). Sa fructification a lieu 8 mois sur 12, d’où son nom de « citronnier des 4 saisons ». Il se plaira tout à fait dans le patio, à un emplacement ensoleillé.

Le mandarinier Myagawa, de dimensions plus modestes (H200 x L150 cm), supportera très bien la mi-ombre et son port naturellement pleureur lui permet d’être palissé.


- Recommandations pour leur culture -

Les agrumes se plaisent dans une terre de jardin classique, ils redoutent la sécheresse et les excès d’humidité. A la plantation, la pépinière Végétal 85 recommande l’ajout de compost puis la mise en place d’un paillage afin que le sol reste frais. En région nantaise, avec la proximité de l’océan, les températures ne descendent pas trop bas l’hiver et rendent possibles la culture de ces agrumes en pleine terre (bien choisir des variétés greffées sur poncirus, plus résistantes au froid ).


- Les végétaux accompagnants -

L’accent est mis sur les fleurs comestibles (et parfumées).

Les floraisons sont échelonnées et recouvrent une grande partie de l’année.

La plantation d’arbustes d’accompagnement et de plantes persistantes permet d’assurer une structure pérenne aux massifs. Les bulbes et les annuelles (qui se resèment très bien seules) ne sont pas oubliées.

NB : En région nantaise, les hivers sont suffisamment doux pour que les tubercules de Dahlias restent en pleine terre toute l’année.


#gardenlab

#jardinflorivore

#garden_fab

#architectepaysager

#conceptionpaysagere

#conceptiondejardin

#concepteurpaysagiste

#amenagementjardin

#paysagisteconcepteur

#architectepaysagiste

#amenagementpaysager

#passionjardin

#beautifulgardens

#gardenlover

#fleurcomestible

#fleurscomestibles

#flowerlovers