top of page
  • Photo du rédacteurCaroline Guette-Marsac

Portrait de la conceptrice qui se cache derrière "Rouge Pivoine"... la passion du végétal !


S'il y a bien quelque chose qui ne me ressemble pas... c'est de me mettre en avant... mais Delphine Lethu, photographe de L'Oeil à la Page (et collègue de l'Ouvre-Boîtes), et Hervé Marchioni, journaliste animateur à France Bleu Loire Océan, ont réalisé ces derniers temps, chacun.e avec leurs médias, de jolis potraits de moi (un très grand merci !)... alors c'est l'occasion de me présenter à nouveau en quelques mots.



Portrait de Caroline Guette-Marsac, une photographie de Delphine Lethu, L'Oeil à la Page

La passion du végétal


Je m'appelle Caroline Guette-Marsac, petite normande rêveuse de 47 ans, nouvellement établie à quelques kilomètres de Clisson, en Loire-Atlantique.


Mes premières aspirations naïves d’un monde égalitaire et respectueux du vivant, sous toutes ses formes, m’ont amenée à me tourner, au sortir du lycée, vers le passé lointain et les humains de la Préhistoire (la belle image d’Epinal de l’humain n’ayant pas encore abîmé notre planète). J’ai réalisé avec bonheur de longues études (jusqu’au doctorat) sur les cultures néandertaliennes, études passionnantes… mais au cours desquelles je fus rattrapée par le machiavélisme d’un monde universitaire dirigé par des égos parfois trop peu enclins à faire avancer la science au détriment de leurs privilèges. Grande déception…


Après divers rebondissements, dont un passage de 6 années en cabinet d’architectes, je me suis décidée à rêver vers le futur. J’ai donc lancé ma reconversion professionnelle pour devenir conceptrice de jardins. Dessiner des jardins pour des lendemains joyeux ! Mettre des fleurs dans la vie des gens !

S’en suivent 2 années de formation auprès de l'Ecole du Paysage de Versailles, puis 6 années passionnantes de salariat auprès d’un patron passionné par le végétal… et 2 autres années humainement riches mais moins stimulantes pour ma quête de vert.


Consciente que j’aurai dû mal à trouver un nouvel épanouissement dans les entreprises paysagistes "conventionnelles", je me suis enfin décidée, en 2020, à créer ma propre activité au sein de la Coopérative d'Activités et d'Emplois L’Ouvre-Boîtes, à Nantes !


Une phrase, énoncée par l’un de mes professeurs de l’école de Versailles, m’avait particulièrement marquée : « Concevoir des jardins, c’est dessiner un monde meilleur ». Au sein de l’Ouvre-Boîtes, elle prend enfin pleinement tout son sens.



Mon travail, je le réalise auprès de client.e.s disposant de leur propre jardin, des gens amoureux des végétaux et épris d'écologie. Je les écoute, je leur propose des solutions, nous dessinons ensemble le jardin qui leur correspond, un jardin personnalisé qui met en valeur les forces de leur terrain... et en atténue les faiblesses.

J’intègre dans mes pratiques toujours un peu plus d' écologie : ré-emploi des matériaux disponibles sur place, solutions de gestion des déchets verts en interne, matériaux locaux privilégiés, palettes végétales étoffées, éléments de permaculture, fleurs comestibles...


Installée dans un premier temps du côté de La Chapelle sur Erdre, rénovant un vieux jardin paysagé qui m'a permis d'expérimenter un certain nombre de plantes vivaces et la pratique du jardinage, j'ai déménagé dans le courant de l'été 2023, dans le vignoble nantais, aux portes de Clisson... où je crée et expérimente trois nouveaux jardins personnels... tout en accompagnant mes clients dans la création de leur propre jardin !



En savoir plus


Pour écouter l'interview menée par Hervé Marchioni sur France Bleu Loire Océan, c'est ici (à la date du 19 février 2024 "A Gétigné la passion du végétal").

Et pour retrouver le reportage réalisé par L'Oeil à la Page par Delphine Lethu et Sophie Daguin, pour le magazine Pépites, c'est ici !



Dessin à la main, une photographie de Delphine Lethu, L'Oeil à la Page

コメント


bottom of page