• Caroline Guette-Marsac

Exubérance végétale au Jardin Agapanthe (Seine-Maritime)

Après la visite du Jardin Plume, quelques kilomètres plus à l'Ouest, voici un jardin radicalement différent : le Jardin Agapanthe, imaginé et réalisé par l'architecte paysagiste Alexandre Thomas.




Un foisonnement d'arbres et arbustes de grandes dimensions

Véritable espace d'expérimentation, Alexandre Thomas présente un jardin aux multiples ambiances, densément planté : strate arborée, strate intermédiaire, petits arbustes et grandes vivaces. Les lignes sont affirmées : jeux de topiaires, variétés dans les formes et les dimensions des feuillages. Les espaces sont démultipliés. Les végétaux sont magnifiques, luxuriants.

Alexandre Thomas nous offre une véritable immersion végétale qui nous fait nous sentir tout.e petit.e.


Un parti pris : l'omniprésence du sable, au détriment des plantations de couvre-sol

Au Jardin Agapanthe, pas de pelouse, pas de plantes couvre-sol : le sol est recouvert intégralement par une couche de sable. L'explication : faciliter l'entretien et la circulation. "Le sable de rivière reste net et si la moindre herbe indésirable y germe, il est facile de l’arracher. Le sable a un autre avantage. Même lors des jours de pluie, on peut mieux «profiter» du jardin et garder plaisir à le parcourir." (1) Alexandre Thomas ajoute également : "Ce matériau rend le jardin plus lumineux à longueur d'année. (...). Autre atout : la marche est douce, très silencieuse. Rien à voir avec le bruit des pas sur du gravier." (2)

Le jardin est définitivement le reflet d'une approche très subjective et personnelle.


Pour avoir visité le jardin par temps de pluie, il est indéniable que les allées restent tout à fait praticables. En revanche, l'absence d'un sol de sous-bois avec tout son écosystème est pour le moins déstabilisant... mais l'effet recherché est obtenu : un jardin lumineux et silencieux. Une ballade hors du temps.



En savoir plus

> le site internet du Jardin Agapanthe

> un article sur le Jardin Agapanthe publié dans la revue l'Art des Jardins (1)

> une interview de l'architecte paysagiste Alexandre Thomas menée par Isabelle Morand (2)