Le Jardin Caché
Perspective du projet de pergola - APRES (1/3)
Perspective du projet de pergola - APRES (1/3)

Vue plantée, avec les plantes grimpantes, le Liquidambar et les différents massifs (conception, dessin : Rouge Pivoine Paysagiste)

Perspective du projet de pergola - APRES (2/3)
Perspective du projet de pergola - APRES (2/3)

Vue plantée, avec le Liquidambar et les différents massifs (mais sans les plantes grimpantes) (conception, dessin : Rouge Pivoine Paysagiste)

Liquidambar styraciflua Gumball
Liquidambar styraciflua Gumball

Somptueuses couleurs automnales

Perspective du projet de pergola - APRES (1/3)
Perspective du projet de pergola - APRES (1/3)

Vue plantée, avec les plantes grimpantes, le Liquidambar et les différents massifs (conception, dessin : Rouge Pivoine Paysagiste)

1/7

Concevoir un jardin, c’est entrer dans la vie des gens et leur apporter un « mieux vivre », trouver des consensus pour répondre à leurs problématiques tout en restant dans la création de jardins et non dans une exposition anarchique de matériaux.

Masquer le voisinage est une problématique récurrente... et dans certains projets, elle prend le dessus sur toutes autres considérations. Il revient alors à la conceptrice de jardins d’imaginer la solution la plus satisfaisante.

LE PROJET / LES CLIENTS

De très mauvais rapports de voisinage, liés entre autres à la construction d’une extension de la maison voisine, ont amené Mme et M. F. à me consulter. Leur préoccupation majeure était impérieuse : se dérober à la vue plongeante que les voisins avaient sur leur jardin depuis leur nouvelle terrasse.

Excédés par leurs problèmes de voisinage, Mme et M. F. avaient imaginé une énorme pergola, opacifiante, afin de s’isoler… mais à leur grand dam, elle aurait également défiguré leur jardin. Or Mme et M. F. sont des amoureux des jolies plantes, ils aiment voir les rayons du soleil couchant baigner leur jardin, ils aiment profiter de la perspective plantée, visible depuis leur salle à manger…

 

A force de discussions, nous avons imaginé ensemble une solution moins massive, moins maçonnée et plus végétalisée. Sans sacrifier la perspective tant appréciée, j’ai créé un jardin en deux parties, soulignées par de nouveaux massifs plantés. J’ai allégé leur idée première de pergola imposante afin d’éviter la composition d’une forêt de poteaux disgracieux. La pergola à proprement parlé a été dessinée dans des dimensions raisonnables (3 x 3 mètres).

En reprenant la typologie des matériaux déjà utilisés par ailleurs dans le jardin, j’ai proposé la mise en place de treillage en bois, dans la continuité de la pergola : ces treillages donnent la hauteur nécessaire pour masquer le voisinage tout en accueillant des plantes grimpantes persistantes comme le Trachelospernum jasminoïdes, aux odeurs si enivrantes.

Un peu plus loin, j’ai proposé la plantation d’un Liquidambar styraciflua Gumball sur tige, qui gardera des proportions adaptées à un petit jardin et masquera par son feuillage la dernière partie de la terrasse voisine.

Mme et M. F. sont  enchantés par la solution proposée : sans dénaturer leur jardin, ils pourront à nouveau profiter de leur terrasse , en toute intimité !