top of page
  • Caroline Guette-Marsac

Associée de la chaleureuse coopérative Ouvre-Boîtes 44 !




En mars 2020, après des années de questionnements, j'entrais dans le monde des coopératives d'activités et d'emplois auprès l'Ouvre-Boîtes et je créais Rouge Pivoine Paysagiste.


Je cherchais un accompagnement, un cadre rassurant pour lancer mon activité de conceptrice de jardins... mais je ne savais pas encore dans quel monde merveilleux je mettais les pieds : le monde rêvé des entrepreneur.e.s solidaires, engagé.e.s pour la planète et la société humaine. Que de rencontres, de partages et d'apprentissages ! Mon utopie rencontrait enfin son écosystème vital !


Au bout des trois premières années d'activité, je suis arrivée à une nouvelle étape importante : le passage au sociétariat ! Après une soutenance réalisée dans la bonne humeur et la bienveillance, j'ai donc aujourd'hui la fierté et la joie de vous annoncer mon nouveau statut d'associée au sein de l'Ouvre-Boîtes !


Merci à tou.te.s les associé.e.s d'avoir étudié et accepté ma candidature, et bravo à tou.te.s mes collègues nouvellement associé.e.s !



MAIS QUI SE CACHE DERRIERE ROUGE PIVOINE PAYSAGISTE ? Mon passage au sociétariat de la CAE Ouvre-Boîtes est l'occasion de me présenter en quelques mots. Je suis Caroline Guette-Marsac, petite normande rêveuse de 46 ans. Mes choix professionnels ont depuis toujours été régis par la nécessité d’être en accord avec mes aspirations naïves d’un monde égalitaire et respectueux du vivant, sous toutes ses formes.


Mon utopie m’a amenée à me tourner, au sortir du lycée, vers le passé lointain et les humains de la Préhistoire (la belle image d’Epinal de l’humain n’ayant pas encore abîmé notre planète). J’ai réalisé avec bonheur de longues études (jusqu’au doctorat) sur les cultures néandertaliennes, études passionnantes… mais je fus finalement rattrapée par le machiavélisme d’un monde universitaire dirigé par des égos parfois trop peu enclins à faire avancer la science au détriment de leurs privilèges. Grande déception… Après divers rebondissements, dont un passage de 6 années en cabinet d’architectes, je me suis décidée à rêver vers le futur. J’ai donc lancé ma reconversion professionnelle pour devenir conceptrice de jardins. Dessiner des jardins pour des lendemains joyeux. S’en suivent 2 années de formation auprès de l'Ecole du Paysage de Versailles, 6 années passionnantes de salariat auprès d’un patron passionné par le végétal… puis 2 années moins stimulantes où je perdais toute l’essence végétale et écologique de mon métier. Consciente que j’aurai dû mal à trouver un nouvel épanouissement dans les entreprises paysagistes conventionnelles, je me décidai à créer ma propre activité au sein de l’Ouvre-Boîtes ! Une phrase, énoncée par l’un de mes professeurs de l’école de Versailles, m’avait particulièrement marquée : « Concevoir des jardins, c’est dessiner un monde meilleur ». Au sein de l’Ouvre-Boîtes, depuis mars 2020, elle prend enfin pleinement tout son sens. Depuis, j’intègre dans mes pratiques toujours un peu plus d' écologie : ré-emploi des matériaux disponibles sur place, solutions de gestion des déchets verts en interne, matériaux locaux privilégiés, palettes végétales étoffées, éléments de permaculture, fleurs comestibles...

La suite reste à écrire...



MAIS QU'EST-CE DONC QU'UNE "COOPERATIVE D'ACTIVITES ET D'EMPLOIS" ?


Voici une manière encore peu connue d'entreprendre : la coopérative d'activités et d'emplois...

Mais qu'est-ce donc ?


Une coopérative d’activité et d’emploi (CAE) accompagne les entrepreneur·es pour développer leur activité dans un cadre sécurisé et coopératif. Sous forme de société coopérative et participative (Scop), la CAE l’Ouvre-Boîtes est à la fois :

  • une structure d’accompagnement à la création et au développement d’activités ;

  • un collectif d’entrepreneur·es salarié·es ;

  • une actrice du développement économique et social des territoires de Loire-Atlantique et de Vendée au travers de la CAE présente à Nantes, Saint-Nazaire et La Roche sur Yon.


Une coopérative d’activité et d’emploi - CAE fournit aux entrepreneur·es :

  • un hébergement juridique, comptable et fiscal reconnu par la loi ESS de 2014 (l'entrepreneur.e n’a pas à s'immatriculer, il/elle utilise le numéro de SIRET de la CAE. Cette libération des questions administratives et comptables lui permet de se concentrer sur son métier et son développement commercial... tout en montant progressivement en compétences sur la gestion de son activité),

  • le statut d’entrepreneur·e-salarié·e spécifique aux CAE (l'entrepreneur.e est autonome dans le développement de son activité tout en bénéficiant des avantages du salariat : sécurité sociale, retraite, mutuelle d’entreprise, assurance chômage, etc.),

  • un accompagnement individuel et collectif (accompagnement collectif, parcours de formation, suivi régulier avec un.e chargé·e d’accompagnement pour faire le point sur l’avancement de son projet).

  • un outil de mise en réseau (rencontres métiers, temps de formation collective, temps d’échanges entre pairs, participation au développement économique local).


Si cette approche du monde du travail vous intéresse, l'Ouvre-Boîtes organise régulièrement des réunions d'informations, sur Nantes, Saint-Nazaire et La Roche sur Yon : vous n'y rencontrerez que des gens bien !

https://www.ouvre-boites44.coop/informations-collectives


(photographie : Delphine Lethu, L'Oeil à la Page / réunion Grand Angle 2022 de l'Ouvre-Boîtes)



... car le chemin que nous choisissons pour exercer notre métier est aussi un acte engagé et politique...

bottom of page